Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 09/2001

L'homme, l'alimentation, la santé

Food TodaySi la grossesse ou d'ostéoporose sont l'apanage des femmes, les hommes ont de leur côté leurs propres soucis. Voici trois problèmes communs concernant les hommes et les conseils qui peuvent les éviter grâce à la nutrition.

LES MALADIES CARDIAQUES
Très meurtrières dans le monde occidental, les maladies coronariennes sont la cause d'un tiers ou même de la moitié des décès masculins. Le problème est dû à l'obstruction des artères autour du cœur ainsi qu'au durcissement de leurs parois. De nombreux facteurs, dont le tabac, le diabète mal maîtrisé, le manque d'exercice physique ou les facteurs héréditaires semblent augmenter les risques dans ce domaine. La surcharge pondérale et la consommation excessive de graisses animales semblent également jouer un rôle.

En remplaçant les graisses animales saturées par des matières grasses végétales insaturées, en consommant des aliments complets, du poisson gras, de l'ail et en prenant des fruits ou des légumes cinq fois ou plus par jour, on peut réduire le risque de maladie cardiaque. Certains de ces régimes contribuent à réduire les dommages des parois artérielles, d'autres rendent le sang plus fluide et d'autres diminuent l'accumulation de cholestérol sur les parois vasculaires.

LES PROBLEMES DE PROSTATE
Le cancer de la prostate est l'une des tumeurs les plus fatales chez les hommes de plus de 55 ans. Rappelant une châtaigne par sa taille et sa forme, la prostate entoure l'urètre, qui conduit l'urine hors de la vessie. Bien qu'aucune preuve en ce sens n'ait été établie jusqu'ici, il semble qu'une consommation accrue de tomates et de soja soit bénéfique. Une enquête sur 48.000 professionnels masculins de la santé, conduite pendant six ans par la Harvard Medical School, a montré que les hommes qui mangeaient des aliments à base de tomates plus de deux fois par semaine voyaient leur risque de cancer de la prostate réduit de 34 % par rapport à ceux qui n'en consommaient jamais. Ce fait serait dû au taux élevé dans la tomate de lycopène, un caroténoïde rouge voisin du bêta-carotène.

Autre enquête intéressante : au Japon, on ne constate que 4 décès pour 100.000 hommes par cancer de la prostate alors que ce taux atteint de 17 dans les pays occidentaux. Certains scientifiques pensent que le régime riche en soja pourrait être à l'origine de cet écart. Des chercheurs suggèrent que ces aliments, qui contiennent des œstrogènes végétaux, réduisent l'activité de l'hormone responsable du développement du cancer de la prostate.

HYPERTENSION
L'hypertension augmente le risque de maladies cardiaques, d'angine de poitrine et d'infarctus. L'hérédité peut en être un facteur, mais certaines habitudes peuvent également l'entraîner. Bien que ce problème touche aussi bien les hommes que les femmes, les hommes en sont davantage affectés. Les victimes d'hypertension doivent perdre du poids et consommer moins d'alcool. Il serait également recommandé de ne pas ajouter de sel pendant la préparation des aliments ou à table, et de préférer les plats cuisinés peu salés

Pour traiter l'hypertension, il ne suffit pas de réduire la consommation de certains aliments ; il faut également augmenter l'apport d'autres aliments. On estime par exemple qu'une augmentation de 2,3 - 3,1 g de potassium par jour peut réduire jusqu'à 25 % le nombre de décès liés à l'hypertension. Cette dose de potassium se trouve par exemple dans une banane, un grand verre de jus d'orange ou des portions de divers fruits et légumes.

Références
  • E. Giovannucci et al. Intake of carotenoids and retinol in relation to riskof prostate cancer. J Nat. Cancer Inst., 87, 1767 - 1776 (1995)
  • Setchell KDR. Phytoestrogens: the biochemistry, physiology and implication for human health of soy isoflavones. Am J Clin Nutr. 1998:68 (suppl): 1333S-46S
  • Department of Health, Report on Health and Social Subjects 41. Dietary Reference Values for Food Energy and Nutrients for the United Kingdom.
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 28/08/2014
Afficher tous les résultats de recherche