Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 12/2009

La condition physique des adolescents européens

Food TodayLa condition physique pendant l’enfance et l’adolescence est un solide indicateur de la santé cardiovasculaire, métabolique, squelettique et mentale, d’aujourd’hui comme de demain. Pour contribuer à l’élaboration de protocoles de dépistage des jeunes dont la condition physique n’est pas optimale, les chercheurs du projet HELENA ont défini des valeurs normatives qui permettront d’évaluer la condition physique des adolescents européens en fonction de leur âge et de leur sexe.
Qu’est-ce que la condition physique ?
 
La condition physique désigne un ensemble d’attributs comme la capacité aérobie, la force, la vitesse, l’agilité, la coordination et la souplesse qui, collectivement, déterminent l’aptitude d’une personne donnée à accomplir une activité physique, y compris les activités de la vie de tous les jours. Concrètement, la condition physique permet à une personne donnée de travailler avec efficacité, de réduire son risque de blessure, de faire face à des circonstances imprévues et de se livrer avec plaisir à des activités physiques, sportives ou de loisir au quotidien. La condition physique est également un indicateur important de la santé et du bien-être et les récents résultats de l’étude HELENA ont clairement démontré que les adolescents européens n’échappaient pas à cette définition1-4.
 
Normes de condition physique selon HELENA
 
Dans le cadre de l’étude HELENA, des chercheurs répartis dans dix villes européennes ont évalué l’endurance musculaire et aérobie, la vitesse, l’agilité et la souplesse de près de 3 500 adolescents âgés de 12 à 18 ans. Neuf tests courants et bien standardisés été utilisés pour obtenir des mesures harmonisées de la condition physique des adolescents européens en fonction de leur âge et de leur sexe5. Ces valeurs normatives ont été élaborées de sorte que chacun puisse évaluer sa condition physique sur une échelle de 1 à 10. Du point de vue de la santé publique, ces valeurs pourront être utilisées dans les établissements scolaires ou de santé pour identifier les jeunes gens dont la condition physique est insuffisante et chez lesquels de plus amples investigations pour la recherche d’éventuelles comorbidités pourraient se justifier. Cette échelle d’évaluation de la condition physique pourra également être utilisée pour motiver les jeunes à se remettre en forme et à améliorer leur score.
 
Condition physique et indicateurs de santé
 
Les données recueillies auprès de plus de mille adolescents ayant participé à l’étude HELENA ont récemment été analysées pour mieux comprendre le lien entre les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire et la condition physique4. Les mesures de la masse grasse [indice de masse corporelle (IMC), épaisseur du pli cutané et périmètre abdominal] des adolescents de sexe masculin et féminin étaient significativement plus basses chez les sujets dont l’endurance aérobie était élevée que chez ceux dont l’endurance aérobie était faible. De même, les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire comme les taux de cholestérol, de triglycérides, d’homocystéine et les marqueurs de résistance à l’insuline se sont révélés plus favorables chez les adolescents dont l’endurance aérobie était meilleure.
 
Bon pour le cœur, mais pas seulement
 
Une revue récente a démontré que l’endurance aérobie n’est pas seulement bonne pour le cœur, mais qu’elle a aussi un effet positif sur la dépression, l’anxiété, l’humeur et l’estime de soi et qu’elle semble être associée à de meilleurs résultats scolaires. L’endurance musculaire, la vitesse et l’agilité ont pour leur part un effet positif sur la santé du squelette et plus particulièrement sur l’augmentation de la densité osseuse1. Cette revue et d’autres études soulignent le rôle essentiel de l’activité physique dans l’amélioration non seulement de la condition physique mais aussi de l’état de santé général des jeunes. Il en ressort également qu’une activité physique vigoureuse caractérisée par une élévation des fréquences cardiaque et respiratoire est particulièrement bénéfique.
 
Bonnes nouvelles
 
Il est encourageant de constater que les deux tiers des adolescents européens (60 %) ont un niveau d’endurance aérobie associé à un faible risque de maladie cardiovasculaire5. Il y a donc là de quoi exprimer une certaine satisfaction et ces adolescents doivent être encouragés sur cette voie. En revanche, 40 % des adolescents pourraient être exposés à un risque accru de maladie cardiovasculaire et il importe de les inciter à améliorer leur condition physique pour renforcer leur capital santé actuel et le préserver pour l’avenir.
 
Perspectives d’avenir
 
Les données obtenues dans le cadre de l’étude HELENA soulignent la nécessité de développer, d’expérimenter et de déployer des stratégies de santé publique pour améliorer la condition physique des jeunes et notamment des adolescents dont l’endurance aérobie est faible6. L’élaboration de valeurs normatives de la condition physique est un premier pas important en ce sens. Elles permettront d’évaluer correctement la condition physique des adolescents européens et pourront être utilisées, par exemple, pour concevoir des programmes d’évaluation et d’amélioration de la condition physique.
 
Références
  1. Ortega FB, Ruiz JR Castillo MJ, Sjöström M (2008). Physical fitness in childhood and adolescence a powerful marker of health. International Journal of Obesity 32(1):1-11.
  2. Ruiz JR, Castro-Piñero J, Artero EG, Ortega FB, Sjöström M, Suni J, Castillo MJ (2009). Predictive validity of health-related fitness in youth: A systematic review. British Journal of Sports Medicine. Publication en ligne doi:10.1136/bjsm.065499.
  3. HELENA – Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescence. Renseignements détaillés sur le programme disponibles à l’adresse http://www.helenastudy.com
  4. The HELENA study. Traditional and novel cardiovascular risk factors in European Adolescents: Role of cardiorespiratory fitness. Communication personnelle.
  5. Ortega FB et al (2009). Physical fitness levels among European adolescents: The HELENA Study. British Journal of Sports Medicine. Publication en ligne doi:10.1136/bjsm.062679.
  6. Ruiz JR, Ortega FB, Gutierrez A, Sjöström M, Castillo MJ (2006). Health-related physical fitness assessment in childhood and adolescence; A European approach based on the AVENA, EYHS and HELENA studies. Journal of Public Health 14:269-277.
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 17/04/2014
Afficher tous les résultats de recherche