Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 05/2008

Le projet SAFE FOODS de l’Union européenne remet en question les méthodes actuelles d’analyse du risque alimentaire

Food TodayLe modèle classique d’analyse du risque alimentaire, élaboré dans les années 1990, fragmente l’analyse du risque en trois étapes : évaluation des risques, gestion des risques et communication sur les risques. Mais certains scientifiques estiment que ce modèle (et les pratiques correspondantes) peut ne pas répondre aux questions que les consommateurs se posent sur les aspects les plus épineux de la sécurité alimentaire.

Projet SAFE FOODS

SAFE FOODS, un projet intégré financé par l’Union européenne (d’avril 2004 à juin 2008), a mis au point une méthode plus globale de promotion de la sécurité alimentaire, en répondant directement aux inquiétudes et préoccupations des consommateurs. Ce projet compte 37 partenaires, dont des instituts de recherche scientifique, des organisations et des universités d’Europe, ainsi que des partenaires d’Afrique du Sud et de Chine.

SAFE FOODS s’est attaché à identifier les inquiétudes des consommateurs en matière de sécurité alimentaire, de hiérarchiser efficacement ces préoccupations et de trouver le meilleur moyen d’utiliser les outils actuellement disponibles (technologies, enquêtes, processus réglementaires) pour mieux répondre aux besoins des consommateurs.

SAFE FOODS a adopté une approche multidisciplinaire pour étudier comment les différents aspects du processus d’analyse des risques pouvaient potentiellement évoluer, de l’évaluation scientifique des risques à leur communication aux consommateurs. Il ressort de cette analyse que pour optimiser ce processus, il faudrait tirer parti des connaissances nationales existantes de manière à créer un bilan global ou paneuropéen.

Faciliter l’accès international à l’ensemble des ressources nationales

SAFE FOODS a élaboré une base de données en ligne de 400 experts de la sécurité alimentaire rattachés à 260 organismes dans plus de 35 pays. Les gouvernements et autorités pourront utiliser cette base pour identifier rapidement les experts dont ils ont besoin.

L’équipe SAFE FOODS a également créé un point de transfert en ligne entièrement opérationnel où les membres inscrits peuvent échanger des renseignements nationaux sur les questions émergentes et sur les risques qui pèsent sur la sécurité alimentaire. Cette technologie accélère l’identification des risques en compilant les bilans de plus de 300 initiatives nationales et financées par l’Union européenne portant sur les questions de sécurité alimentaire. Bien que cette base de données en soit encore à ses balbutiements, plusieurs organismes nationaux et européens ont déjà manifesté leur intention d’en devenir des utilisateurs.

Apfelstrudel = tarte aux pommes ?

Les pays réunissent des données sur la consommation alimentaire et les contaminants et toxines alimentaires, mais la faculté de comparer les données provenant de différents pays est généralement limitée car les données sur les aliments sont codées et recueillies différemment dans chaque pays. SAFE FOODS a surmonté cette difficulté en utilisant le système de codification harmonisé du Codex Alimentarius pour recoder les produits alimentaires (p. ex. tarte aux pommes) dans cinq pays sous forme de matières agricoles brutes (pommes, farine, sucre, beurre). Le recodage des données nationales a donné à SAFE FOODS les moyens de réaliser une simulation, qui a permis de révéler si les différentes habitudes de consommation ou pratiques de surveillance permettaient d’expliquer les différences entre les données nationales.

Technologie de pointe

SAFE FOODS a aussi étudié les moyens d’intégrer les technologies de pointe pour maximiser l’utilisation des données disponibles. Le projet a analysé la composition des pommes de terre et du maïs à l’aide d’une technologie en « omique » innovante. Cette technologie permet aux scientifiques de réaliser des analyses sans précédent de la composition des récoltes en mesurant des milliers de paramètres en même temps (y compris les gènes, les protéines et les métabolites). Les scientifiques peuvent alors déterminer si l’introduction d’un nouveau gène par inadvertance dans un épi de maïs change sa composition et les gestionnaires des risques peuvent comprendre comment les processus de culture modifient la valeur nutritionnelle des aliments (nanotechnologie, OGM, organique).

Améliorer la communication sur les risques

SAFE FOODS a mené une recherche auprès des consommateurs sur la manière dont la communication des risques pouvait être optimisée. Il en ressort que l’information sur les risques devrait être adaptée aux besoins des consommateurs et que les problèmes liés aux incertitudes et variabilités doivent être réglés en coordonnant les informations sur les risques alimentaires. Le projet recommande par conséquent que les efforts de communication sur la gestion des risques alimentaires tiennent compte des priorités en matière de réglementation, des mesures de prévention, des mesures d’application et de l’expertise des gestionnaires des risques alimentaires.

Moderniser le modèle d’analyse du risque alimentaire

Plusieurs spécialistes admettent que le modèle classique d’analyse des risques peut encore s’appliquer à la plupart des décisions portant sur les questions non sujettes à controverse. SAFE FOODS a néanmoins découvert que les sujets prêtant à controverse devraient toutefois être évalués dans un contexte plus large que ce n’est actuellement le cas. SAFE FOODS a formulé des recommandations de meilleures pratiques qui modifient le modèle classique d’analyse des risques dans le but d’optimiser le processus d’analyse des risques.

Certaines recommandations, comme l’inclusion des différents acteurs dans l’analyse des risques, sont déjà partiellement intégrées au processus de réglementation. La Commission européenne a créé un Groupe consultatif de la chaîne alimentaire et de la santé animale et végétale et un Groupe de dialogue des parties intéressées (dans les domaines de la santé publique et de la protection des consommateurs). L’Autorité européenne de sécurité des aliments a pour sa part créé une Plateforme consultative des parties concernées.

Plusieurs domaines d’exploration persistent, tels que l’élaboration de guides techniques sur la technologie en « omique » et la mise au point de programmes de formation sur la manière d’utiliser les résultats issus de ces analyses en vue de prendre des décisions.

Bien que le projet SAFE FOODS soit pratiquement achevé, le développement de ses méthodologies stimulantes n’en est qu’à ses balbutiements.

Référence

Promoting Food Safety through a New Integrated Risk Analysis Approach (SAFE FOODS). European Commission Sixth Framework Programme Contract n° FOOD-CT-2004-506446

Promoting Food Safety through a New Integrated Risk Analysis Approach (SAFE FOODS). European Commission Sixth Framework Programme Contract n° FOOD-CT-2004-506446

Pour en savoir plus (en anglais): www.safefoods.nl

Podcasts liés
Sécurité alimentaire, Aspartame, Edulcorant pauvre en calories, Origine des aliments
Sécurité alimentaire, Contamination alimentaire, Additives
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 24/07/2014
Afficher tous les résultats de recherche