Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 03/2009

Recommandations en matière d’activité physique

Food TodayLe corps humain est conçu pour bouger. Mener une vie active présente par ailleurs bien des avantages physiques, sociaux et psychologiques. De nouvelles recommandations ont été élaborées pour aider les Européens à améliorer leur qualité de vie en étant plus actifs.
Définition de l’activité physique
 
L’activité physique est généralement définie comme « tout mouvement corporel associé à une contraction musculaire, qui augmente la dépense d’énergie par rapport aux niveaux constatés au repos »1. Elle joue un rôle essentiel dans la santé et la qualité de vie et englobe de nombreux sports et loisirs (p. ex., cours de gymnastique). Elle concerne aussi les activités quotidiennes, comme la marche rapide, les tâches ménagères et les professions qui nécessitent beaucoup d’efforts physiques, telles que les métiers du bâtiment.
 
Avantages de l’activité physique
 
L’activité physique présente de nombreuses vertus pour la santé, quelles que soient les tranches d’âge considérées1 :
  • Réduction du risque de maladie cardiovasculaire
  • Meilleur contrôle du poids
  • Meilleure santé osseuse
  • Réduction du risque de dépression
Facteurs qui influencent l’activité physique
 
L’activité physique n’est pas simplement dictée par la volonté d’être actif, encore faut-il que l’environnement dans lequel nous évoluons s’y prête. L’urbanisme peut jouer un rôle important à ce chapitre, en favorisant les déplacements à bicyclette ou à pied, sans craindre pour sa sécurité. L’aménagement de douches sur le lieu de travail peut par ailleurs inciter le personnel à se rendre au travail en vélo dans toute la mesure du possible.
 
Lignes d’action en Europe et aux Etats-Unis
 
Les occasions d’exercer une activité physique semblent avoir diminué au cours des dernières années (bien que cela ne soit pas prouvé), essentiellement en raison  des grandes inventions des temps modernes. Selon les données disponibles, 40 à 60 % de la population de l’Union Européenne (UE) ont un mode de vie sédentaire1.
 
En 2008, de nouvelles recommandations en matière d’activité physique ont été élaborées tant à destination des Américains que des Européens (Tableau 1)1,2. Les recommandations américaines insistent beaucoup sur le niveau minimal d’activité physique à prescrire aux différents groupes de population. Les directives européennes s’inspirent pour leur part largement des recommandations publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui sont beaucoup moins prescriptives3.
 
Les recommandations américaines et européennes s’accordent néanmoins sur le fait que toute activité, quelle qu’elle soit, est préférable pour la santé à l’inactivité. Les recommandations européennes sont davantage axées sur les actions politiques qu’il conviendrait de déployer à l’échelle des collectivités et au niveau national pour accroître le niveau d’activité physique de la population. Cette approche transversale englobe le sport, la santé, l’éducation, les transports, l’environnement, l’urbanisme, la sécurité publique, l’activité professionnelle et les services aux personnes âgées. Par exemple, les assureurs devraient promouvoir l’activité physique en réduisant les cotisations des clients qui apportent la preuve qu’ils pratiquent une activité physique.
 
Étapes pratiques pour accroître son niveau d’activité physique
 
Il est essentiel que des environnements adaptés soient aménagés à l’échelle locale et nationale pour promouvoir l’activité physique. Il n’en demeure pas moins que des mesures doivent aussi être prises au niveau individuel. Il importe donc de bien faire comprendre à ceux et celles qui n’ont pas l’habitude de se livrer à une activité physique qu’il est essentiel de commencer progressivement, jusqu’à ce qu’un niveau approprié soit atteint et de le maintenir sur le long terme.
 
L’employé de magasin peut par exemple commencer par descendre un arrêt avant l’arrêt habituel de son autobus et parcourir à pied le reste du trajet, puis augmenter progressivement la distance en utilisant un podomètre pour suivre ses progrès. La femme au foyer peut choisir de garer plus loin son véhicule et de porter elle-même ses sacs de provisions. Le cadre d’entreprise peut pour sa part se rapprocher de ses collaborateurs en leur proposant une réunion après une partie de squash ou en discutant avec eux au cours d’une promenade à pied à proximité du bureau. Pour tous, la première étape importante est de se fixer des objectifs, en faisant éventuellement appel aux conseil d’un professionnel de la santé.
 
Tableau 1. Recommandations américaines et européennes (UE) en matière d’activité physique pour les adultes
 
Recommandations américaines
Recommandations européennes (UE)(inspirées de celles de l’OMS3)
 
Au moins 150 minutes d’activité physique modérée par semaine
Ou
75 minutes d’activité physique soutenue (type aérobic) par semaine
 
Au moins 30 minutes d’activité physique  modérée, 5 jours par semaine
Ou
Au moins 20 minutes d’activité physique soutenue, 3 jours par semaine
 
Par tranches d’au moins 10 minutes, réparties tout au long de la semaine
 
Par tranches d’au moins 10 minutes
 
Pour des bénéfices supplémentaires, les adultes doivent porter à 300 minutes par semaine le temps d’activité modérée de type aérobic à 150 minutes le temps d’activité physique soutenue.
Les adultes doivent pratiquer également 2 jours par semaine des activités modérées à soutenues visant à renforcer la force musculaire et impliquant tous les grands groupes musculaires.
 
Pratiquer également 2 à 3 jours par semaine des activités visant à renforcer la force musculaire et l’endurance.
 
 
Pour un complément d’information :
Fiche sur l’activité physique
Pour plus de renseignements sur votre niveau d’activité physique, consultez le site Équilibre énergétique de l’EUFIC : www.eufic.org/page/en/page/energy-balance/
 
Références
  1. Recommandations du groupe de travail de l’Union Européenne « Sport et Santé » (2008). Lignes d’action recommandées par l’UE en matière d’activité physique. Disponible à : http://ec.europa.eu/sport/what-we-do/doc/health/pa_guidelines_4th_consolidated_draft_fr.pdf
  2. U.S Department of Health and Human Services (2008). 2008 Physical Activity Guidelines for Americans. Disponible à : http://www.health.gov/PAGuidelines/pdf/paguide.pdf
  3. OMS (2002). Bouger pour la santé. Disponible à : http://www.who.int/moveforhealth/en
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 22/04/2014
Afficher tous les résultats de recherche