Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 09/2005

Stérols et stanols végétaux – un effet hypocholestérolémiant avéré

Food TodayOn sait depuis près de 50 ans que les stérols et stanols végétaux (ou phytostérols et phytostanols), permettent d’abaisser le taux de cholestérol sanguin en bloquant partiellement l’absorption de cholestérol dans l’intestin. Ces substances sont présentes en abondance dans plusieurs produits alimentaires pour tous ceux qui souhaitent faire baisser leur taux de cholestérol.

Les stérols et stanols végétaux ont une structure très comparable à celle du cholestérol. Les stérols sont naturellement présents en petites quantités dans de nombreux fruits, légumes, fruits secs, céréales, légumineuses, huiles végétales et autres sources végétales et sont des éléments essentiels des membranes cellulaires végétales. Les stanols sont présents à l’état de traces dans le même type d’aliments et résultent de l’hydrogénation des phytostérols lors de leur transformation en produits à usage commercial. Le régime alimentaire type occidental permet d’ingérer entre 20 et 50 mg de stanols et entre 150 et 400 mg de stérols par jour. Ces quantités sont trop faibles pour avoir un effet cliniquement significatif sur l’absorption du cholestérol.

Intérêt des sterols et stanols dans la réduction du taux de cholestérol sanguin

Le lien entre l’augmentation du taux de cholestérol sanguin, et plus particulièrement du cholestérol à lipoprotéines de faible densité (cholestérol LDL), et l’augmentation du risque de coronaropathie est bien établie. Il est possible de réduire le taux de cholestérol et le risque cardiovasculaire en mangeant une alimentation saine et équilibrée (pauvre en graisses saturées et en cholestérol, avec des apports optimaux en acides gras poly-insaturés oméga-3 et oméga-6 et riche en fruits et légumes) et en pratiquant régulièrement une activité physique.

Un grand nombre d’études cliniques ont apporté la preuve que les stérols et stanols végétaux agissaient sur les taux de cholestérol total et LDL en inhibant partiellement l’absorption de cholestérol et que leur effet se cumulait à celui d’autres stratégies comme un régime alimentaire pauvre en matières grasses ou la prise de médicaments hypocholestérolémiants, comme les statines.

D’autres études ont par ailleurs démontré qu’il était possible de faire baisser le cholestérol sanguin en ingérant 1 à 3g de stérols ou de stanols végétaux par jour, mais que des apports supérieurs à 3g n’entraînaient aucune réduction supplémentaire. Des apports de 2g de stérols ou de stanols végétaux par jour permettent en général d’obtenir une baisse de 10% du cholestérol LDL. L’association de 2g de stérols ou de stanols végétaux à un régime pauvre en graisses saturées se solde par une diminution de 15% du cholestérol LDL. Sur la foi de données épidémiologiques, on estime qu’une diminution de 10% du cholestérol LDL permet de réduire de 20% le risque de maladie coronarienne à vie.

Sécurité d’emploi

Un programme d’évaluation approfondi de la sécurité (et l’approbation des stérols végétaux à titre de nouveaux aliments), de même que la surveillance de la consommation de stérols et stanols végétaux depuis 1999 dans plusieurs pays européens, sans risques rapportés, a confirmé leur sécurité d’emploi.

Toutefois, la consommation de 2 à 3g de stérols et de stanols par jour pendant des périodes comprises entre un et 12 mois peut se solder par une légère diminution du taux de caroténoïdes dans le sang, encore que cela puisse être évité par un régime alimentaire qui comporte les cinq portions recommandées de fruits et de légumes avec un fort contenu en caroténoïdes (fruits et légumes vert foncé, jaunes et orange).

Réglementation des produits et étiquetage

Puisque des apports supérieurs à 3g par jour ne permettent pas d’obtenir de bénéfices supplémentaires en termes de baisse du taux de cholestérol et peuvent réduire le taux de bêta-carotène dans le sang, le Comité scientifique de l'alimentation humaine est convenu qu’il était préférable d’éviter les apports supérieurs à 3g. En conséquence, la Commission Européenne a autorisé l’enrichissement de plusieurs aliments en stérols et de stanols végétaux (comme les margarines de couleur jaune, les sauces à salade, le lait, le lait fermenté, le yaourt et certains fromages, les boissons au soja et les sauces épicées), sous réserve qu’ils soient conditionnés de telle sorte qu’ils puissent être facilement divisés en portions de 3g maximum (lorsque la consommation quotidienne est de une portion) ou de 1g (lorsque la consommation quotidienne est de trois portions).

Les règlements en matière d’étiquetage de la Commission stipulent que chaque produit doit être clairement étiqueté, préciser qu’il contient des stérols ou stanols végétaux et être accompagné d’un certain nombre de mises en garde concernant leur sécurité d’emploi et leur utilisation (p. ex. réservé exclusivement aux personnes qui souhaitent faire baisser leur taux de cholestérol sanguin ; les sujets qui prennent des hypocholestérolémiants ne doivent consommer ce produit que sous surveillance médicale ; le produit ne peut convenir à la nutrition des femmes enceintes et qui allaitent, ni aux enfants de moins de cinq ans).

Références

  • De Jong, Plat, J and Mensink, RP (2003) Metabolic effects of plant sterols and stanols (review). Journal of Nutritional Biochemistry, 14: 362-9.
  • European Commission (2002) General view of the Scientific Committee on Food on the long-term effects of the intake of elevated levels of phytosterols from multiple dietary sources, with particular attention to the effects of beta-carotene
  • Katan, MB, Grundy, SM, Jones P et al (2003) Efficacy and safety of plant stanols and sterols in the management of blood cholesterol levels. Mayo Clinic Proceedings, 78: 965-78.
  • Law, M (2000) Plant sterol and stanol margarines and health. Lancet 320: 861-4
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 29/07/2014
Afficher tous les résultats de recherche