Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



Projets européens - supplément 06/2011

Il est temps de trouver la recette pour bien vieillir en Europe

Les Européens vivent plus longtemps. Il s’agit bien sûr d’une bonne nouvelle mais il ne suffit pas de vieillir, encore faut-il rester en bonne santé le plus longtemps possible. Le projet NU-AGE, financé par l’Union européenne, doit étudier l’impact du régime alimentaire sur la santé des personnes âgées afin de prévenir l’apparition de maladies liées au vieillissement.

Vieillissement de la population en Europe
L’amélioration des conditions de vie, un mode de vie plus sain, une meilleureéducation, et un meilleur accès à des services médicaux de qualité, permettent aujourd’hui aux Européens d’espérer atteindre l’âge de 78 ans, soit six ans de plus par rapport aux années 19801. L’augmentation de l’espérance de vie, ajoutée aux faibles taux de natalité observés en Europe, entraîne un accroissement très important de la proportion de personnes âgées dans la population, qui devrait atteindre 40 % d’ici 20301. L’amélioration de la santé de nos seniors non seulement les préservera des souffrances liées à l’âge, mais allègera aussi les dépenses sociales et médicales à la charge de la société.

L’alimentation et le vieillissement : la tâche de NU-AGE
L’alimentation constitue l’un des nombreux facteurs (biologiques et environnementaux) influençant le vieillissement. Un choix soigné du régime peut avoir un effet sur le processus de vieillissement. Néanmoins, l’influence du régime alimentaire sur les problèmes liés au vieillissement reste encore assez méconnue en termes de recherche, et on ne connaît pas avec précision le régime alimentaire optimal pour vieillir en bonne santé.

Nous savons que notre nourriture influe sur l’inflammation, qui fait naturellement partie du processus du vieillissement. L’inflammation chronique de faible niveau observée chez les personnes âgées est apparue comme un des facteurs de développement des maladies liées à la vieillesse, telles que l’athérosclérose (épaississement et durcissement des parois artérielles entraînant un risque accru de cardiopathie), le diabète de type 2 et la neurodégénérescence qui entraîne le déclin cognitif.

À cet égard, la Commission européenne a financé le projet NU-AGE visant à mieux connaître le rôle de l’alimentation sur l’inflammation liée à l’âge, ce pendant les cinq prochaines années. Les chercheurs de NU-AGE pourront ainsi identifier des stratégies nutritionnelles visant à combler des besoins spécifiques et à prévenir les maladies liées à la vieillesse.

Recherche NU-AGE
L’une des premières tâches du projet NU-AGE consiste à établir une pyramide alimentaire pour les personnes de plus de 65 ans. Elle sera élaborée à partir des recommandations nutritionnelles exprimées en termes d’aliments illustrant la proportion des différents groupes d’aliments à inclure dans une alimentation équilibrée. La pyramide NU-AGE sera conçue de manière à répondre aux besoins nutritionnels des personnes âgées en insistant sur le concept de densité nutritionnelle et sur les apports appropriées en eau, fibres alimentaires, ainsi qu’en vitamines D et B12.

Pour étudier les effets de la pyramide alimentaire NU-AGE sur la santé et les facteurs du vieillissement, des seniors de toute l’Europe recevront des conseils nutritionnels, des aliments fortifiés et d’autres supports d’aide afin de que leur alimentation se rapproche le plus possible de la pyramide. Des données sur les quantités ingérées et des échantillons biologiques (sanguins, par exemple) seront recueillis et analysés. Les résultats seront comparés à ceux de personnes âgées ne participant pas à cette intervention nutritionnelle. D’autre part, les déterminants socio-économiques des choix alimentaires seront étudiés, ainsi que les meilleures façons de communiquer les recommandations nutritionnelles aux personnes de plus de 65 ans.

La recherche transformée en aliments
Sur la base des connaissances acquises au sujet de l'influence des aliments sur le vieillissement et de leur potentiel pour prévenir les maladies liées à l’âge, des aliments conçus spécifiquement pour les personnes âgées seront élaborés. NU-AGE étudiera également la compréhension et les attitudes des consommateurs âgés par rapport sur la santé et sur les allégations nutritionnelles présentes sur les paux avantages des produits alimentaires en matière de santé et de nutrition afin d'identifier les meilleures approches de communication sur le sujeten la matière.

Le consortium NU-AGE
Le projet NU-AGE est dirigé par le Professeur Franceschi de l’université de Bologne, qui coordonnera le consortium. Ce dernier comporte 31 partenaires qui couvrent les divers domaines d’expertise nécessaires dans ce projet. La majorité d’entre eux sont des universités et d’autres établissements de recherche, mais des représentants de l’industrie de la boisson et de l’alimentation (des petites et moyennes entreprises aux grandes compagnies), ainsi que des associations commerciales, ont un rôle important à jouer. La coordination des communications sera assurée par l’EUFIC.

Conclusions
Grâce à ce projet, NU-AGE tentera de combler le manque de connaissances actuel sur la façon dont l’alimentation pourrait influencer et éventuellement prévenir le développement desmaladies liées à l’âge et ledéclin fonctionnel. Ces connaissances seront précieuses pour divers acteurs de ce domaine : de la communauté scientifique et les professionnels de la santé, à l’industrie et aux décideurs politiques. Pousser à une prise de conscience et accroître la compréhension du rôle de la nutrition pour un vieillissement en meilleure santé permettront de canaliser les efforts visant à améliorer la santé et la qualité de vie de notre population européenne vieillissante.

Le projet NU-AGE (New dietary strategies addressing the specific needs of elderly population for an healthy ageing in Europe) reçoit des fonds destinés à la recherche au titre du septième programme-cadre de la Communauté européenne (contrat nº 266486).

Références

  1. OECD (2010), Health at a Glance: Europe 2010, OECD Publishing. Disponible sur le site : http://dx.doi.org/10.1787/health_glance-2010-en
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 28/08/2014
Afficher tous les résultats de recherche