Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 05/2011

Première série de nouvelles recommandations nutritionnelles pour l’Europe…

À la demande de la Commission européenne, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, se fondant sur les connaissances les plus récentes disponibles, a formulé des avis sur les apports en matières grasses, en glucides, en fibres alimentaires et en eau. Ces valeurs nutritionnelles de référence indiquent les apports optimaux en nutriments dans le cadre d’une alimentation équilibrée, qui quand ils s’intègrent à un mode de vie globalement sain contribuent à un bon état de santé.
Le point sur les travaux en cours
L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a entamé un processus de mise à jour des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) publiées en 19931. Ce travail fournira des recommandations nutritionnelles complètes, qui serviront par exemple de support à l’étiquetage des produits alimentaires et aux décisions prises en Europe dans le domaine de la santé publique. Après des consultations approfondies avec les États-membres, la communauté scientifique ainsi que d’autres parties prenantes, l’EFSA a publié ses avis sur les VNR pour les glucides, les fibres alimentaires, les matières grasses et l'eau2. Celles concernant l’énergie, les protéines, les vitamines et les minéraux sont en cours d’élaboration.
 
Prise en compte des maladies chroniques
Auparavant les apports journaliers recommandés avaient surtout pour but d’éviter des déficiences en nutriments spécifiques. Depuis plusieurs dizaines d’années, il est apparu que le contenu en nutriments du régime alimentaire avait un profond impact sur le développement de maladies chroniques comme le cancer, le diabète, l’ostéoporose ou les maladies cardiovasculaires et, de ce fait, sur la santé à long terme. C’est pour cette raison que les VNR incluent dorénavant des recommandations pour les apports en glucides, en fibres alimentaires et en matières grasses.
 
Glucides et fibres alimentaires
Plutôt que de fixer des valeurs spécifiques, l’EFSA a choisi de préciser un intervalle acceptable pour les apports en glucides (combinant sucres et féculents), appelé intervalle d’apports de référence. Un régime alimentaire dont les apports en glucides représentent 45 % à 60 % de l'apport énergétique total, combiné avec des apports réduits en matières grasses et en acides gras saturés,  permet de réduire les facteurs de risque métaboliques des maladies chroniques3. Aucune apport spécifique ni limite supérieure ne sont fixés pour les apports en sucres (sucres ajoutés aussi bien que totaux) car les preuves scientifiques sont insuffisantes pour établir un lien entre des apports élevés en sucres et la prise de poids, les déficiences en macronutriments ou la carie dentaire. Une bonne hygiène bucco-dentaire, et notamment l’utilisation de dentifrice fluoré, contribuent à la prévention des caries.
 
La recommandation pour les apports en fibres s’est fondée sur la quantité nécessaire pour maintenir un fonctionnement intestinal normal. Cet apport acceptable a été fixé à 25 grammes3. Cependant, des éléments indiquent que la consommation d’aliments riches en fibres comme les céréales complètes, les fruits et les légumes, qui procureraient des apports supérieurs à 25 grammes par jour, seraient bénéfiques pour la santé (maintien du poids, diminution du risque de maladie cardiaque et du diabète de type 2). L’EFSA recommande que ces éléments soient pris en compte dans l’établissement des cibles nutritionnelles.
 
Matières grasses
L’EFSA a également décidé de fixer les apports en matières grasses dans un intervalle de référence compris entre 20 % et 35 % de l'apport énergétique quotidien4. Sur la base des observations des apports alimentaires, en restant dans cet intervalle, il n’a pas été observé de déficiences nutritionnelles, ni d’effet indésirable sur les lipides sanguins ou le poids corporel. Il a également été souligné que des apports en lipides totaux supérieurs à 35 % peuvent être compatibles à la fois avec une bonne santé et un poids corporel normal, selon le type d’aliments consommés et le niveau d’activité physique. L'apport en acides gras saturés et en acide gras trans (dont l’organisme n’a pas besoin) doit être aussi faible que possible dans le cadre d'un apport nutritionnel approprié. Aucune valeur spécifique n’est recommandée pour les apports en acides gras mono et polyinsaturés, mais l’EFSA recommande qu’ils se substituent autant que possible aux acides gras saturés. Les acides oméga-3 à longue chaîne, que l’on trouve dans les poissons gras, sont particulièrement bénéfiques pour la santé cardiovasculaire ; aussi leur apport quotidien a-t-il été fixé à 250 mg par jour, ce qui correspond à un apport quotidien de 20 grammes de saumon seulement5.
 
Eau
Des apports suffisants en eau sont essentiels à pratiquement toutes les fonctions de l’organisme et plus particulièrement à la régulation de la température corporelle. Une perte de 10 % de l’eau corporelle peut être fatale. Les besoins en eau sont variables ; plus l’activité physique est importante et la température ambiante élevée et plus les besoins sont importants. L’EFSA a fixé les apports en eau adéquats à 2,0 litres/jour pour les femmes et à 2,5 litres/jour pour les hommes, dans l’hypothèse d’une activité physique et d’une température ambiante modérées6. Cette recommandation inclut l’eau provenant des boissons – quelles qu’elles soient – et de l’alimentation.
 
Recommandations nutritionnelles exprimées en matière d’aliments
Pour être utiles aux consommateurs, les VNR doivent être transposées en recommandations utiles sur les aliments à privilégier, leurs quantités et leurs proportions. De telles recommandations nutritionnelles exprimées en groupes d’aliments doivent tenir compte des différences culturelles propres à la région ou au pays concerné, être faciles à mettre en œuvre, mais aussi fournir des conseils alimentaires simples qui permettront de rester en bonne santé et d’éviter les maladies liées à l’alimentation7. Un certain nombre d’incertitudes persistent sur les apports alimentaires optimaux en glucides (et surtout en sucres), en fibres alimentaires et en matières grasses. Il faut donc s’attendre dans le futur à des modifications de ces recommandations quand de nouvelles données sur les relations entre régime alimentaire et santé apparaitront.
 
Références
  1. Scientific committee for food (1993). Nutrient and energy intakes for the European community.
  2. L'EFSA établit des valeurs nutritionnelles de référence européennes pour les apports en nutriments. Accessible à : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/nda100326.htm?wtrl=01
  3. EFSA (2010) Scientific opinion on dietary reference values for carbohydrates and dietary fibre. EFSA Journal 8(3):1462.
  4. EFSA (2010) Scientific opinion on dietary reference values for fats, including saturated fatty acids, polyunsaturated fatty acids, monounsaturated fatty acids, trans fatty acids and cholesterol. EFSA Journal 8(3):1461.
  5. Food Standards Agency (2002). McCance and Widdowsons's The Composition of Foods, 6th summary edition. Cambridge: Royal Society of Chemistry.
  6. EFSA (2010) Scientific opinion on dietary reference values for water. EFSA Journal 8(3):1459.
  7. EFSA (2010) Scientific opinion on establishing food-based dietary guidelines. EFSA Journal 8(3):1460.
Podcasts liés
Bonne santé, Aliments fonctionnels, Hydrates de carbone & fibres, Fibre alimentaire, Obésité
Choix de l'alimentation, Activité physique, Obésité, Comportement alimentaire, Healthy eating
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 17/04/2014
Afficher tous les résultats de recherche