Cliquer ici pour visiter la page d’accueil d’EUFIC
Sécurité alimentaire & qualité des aliments
Technologie alimentaire
Food Risk Communication
Nutrition
Santé & mode de vie
Maladies liées au régime alimentaire
Consumer Insights
(Uniquement en anglais)
Food for thought
(Uniquement en anglais)
EU initiatives
(Partiellement traduit)
Coup de projecteur sur
Energy Balance

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.



FOOD TODAY 07/2009

Le lait de vache : dénominations, traitements et santé

Food TodayNous sommes encouragés à consommer du lait allégé réputé meilleur pour la santé. Contrairement à la croyance populaire, l’extraction de la matière grasse a très peu d’effets sur la teneur en autres nutriments du lait et son traitement, telle la pasteurisation, a peu d’impact sur ses vertus nutritionnelles générales.
Vertus nutritionnelles du lait
 
Dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, le lait peut apporter plusieurs des nutriments essentiels nécessaires à la croissance et à la santé des os et des dents. Le lait est une source précieuse de calcium : un verre de 200 ml fournit un tiers des apports journaliers recommandés. Il est aussi riche en protéines, en calories, en vitamine B2, en vitamine B12, en phosphore et en iode. Le lait contribue par ailleurs aux apports alimentaires en vitamine B1, niacine, folate, vitamines A, D et C, potassium, magnésium et zinc.
 
Le lait allégé est-il meilleur pour la santé ?
 
La consommation de lait varie considérablement entre les différents pays européens.La plupart des consommateurs ont le choix entre du lait entier, demi-écrémé ou écrémé (Tableau 1). Dans la mesure où la moitié de la matière grasse du lait est saturée, opter pour du lait allégé peut permettre de limiter les apports en graisses saturées, surtout pour les personnes qui en font une grande consommation.
 
Tableau 1  Catégories de lait
 
Lait entier naturel, cru ou traité (voir Tableau 2 pour les traitements)
Lait dans lequel rien n’a été ajouté ni retiré.
3,5 % à 5 % de matière grasse, selon la race de vache.
Lait entier standard
Lait standardisé à 3,5 % ou 4 % de matière grasse.
Lait demi-écrémé
Lait obtenu par l’extraction de la moitié de la crème.
1,5 % à 1,8 % de matière grasse.
Lait écrémé
Lait obtenu par l’extraction presque totale de la crème. Moins de 0,5 % de matière grasse.
Lait à teneur réduite en lactose ou sans lactose
Lait dont le sucre (lactose) a été partiellement ou complètement extrait ; s’adresse aux personnes qui présentent une intolérance au lactose.
 
La graisse est une source concentrée d’énergie ; en allégeant le lait, on peut par conséquent réduire les apports caloriques. Le lait demi-écrémé contient environ deux tiers des calories du lait entier alors que le lait écrémé en contient seulement la moitié. Toutefois, la plupart des autorités sanitaires déconseillent le lait allégé aux enfants de moins de deux ans car ils ont besoin de sources concentrées d’énergie pour leur croissance rapide, et plus particulièrement pour le bon développement de leur système nerveux. Le lait écrémé ne doit pas être introduit dans leur alimentation avant l’âge de cinq ans.
 
Faible impact de l’extraction de la matière grasse
 
La crème du lait contient peu de calcium et de protéines et la plupart des autres nutriments du lait n’y sont présents qu’en faibles quantités, si bien que son extraction ne prive pas le lait de ses qualités nutritionnelles. On trouve de la vitamine A et de petites quantités de vitamine D dans la crème car ce sont des vitamines liposolubles ; ces vitamines disparaissent lors de l’écrémage du lait.
 
Fabriquer un lait sans danger pour la santé
 
Le lait que nous buvons est en général pasteurisé, de longue conservation (lait ESL, « Extended Shelf Life ») ou UHT (soumis à un procédé à ultra-haute température) (Tableau 2). La pasteurisation a peu d’effets sur les qualités gustatives et nutritionnelles du lait et permet d’augmenter sa durée de conservation. Le lait ESL se conserve environ 3 semaines et possède les mêmes qualités gustatives que le lait frais. Le lait UHT se conserve plusieurs mois sans réfrigération lorsqu’il est conditionné dans un emballage hermétique. Après ouverture, il se détériore comme le lait frais. À l’instar de la pasteurisation, ce procédé a peu d’effet sur les qualités nutritionnelles du lait, mais il lui confère cependant un goût particulier. Le traitement thermique plus intensif appliqué lors de la stérilisation du lait détruit la moitié des vitamines C et B1.
 
Le filtrage du lait à travers des membranes très fines, processus connu sous le nom de microfiltration, permet de supprimer plus de 99% des bactéries. La fraction riche en bactéries retenue par la membrane est ensuite soumise à un traitement thermique séparé puis réintégrée au lait filtré. Ce procédé minimise les pertes de nutriments et les changements gustatifs induits par la chaleur.
 
La durée de conservation du lait cru est courte et il est moins sûr à boire que le lait traité en raison de la présence éventuelle de micro-organismes pathogènes.
 
Autres traitements du lait
 
Le lait vendu dans le commerce est la plupart du temps homogénéisé, pour éviter que la matière grasse ne remonte à la surface. L’homogénéisation fait éclater les globules de matière grasse en fines particules qui se dispersent ensuite de manière homogène dans le lait. Ce traitement n’affecte pas la valeur nutritionnelle du lait.
 
Le lait concentré est deux fois plus concentré en nutriments et calories que le lait frais suite à l’évaporation de près de 50% de l’eau qu’il contient. Comme il est stérilisé, les vitamines B1 et C ont été détruites.
 
Reconstitué avec de l’eau, le lait en poudre contient des quantités de protéines, de matières grasses, de calories et de minéraux identiques à celles du lait frais, mais certaines vitamines ont été détruites par le traitement thermique. Le lait en poudre est parfois enrichi en vitamines.
 
Tableau 2  Traitements courants du lait pour garantir sa sûreté
 
Lait pasteurisé
Lait soumis à un traitement thermique modéré (72 à 75 °C pendant 15 à 30 secondes) pour détruire les micro-organismes potentiellement toxiques.
Lait UHT (Ultra haute température)
Lait soumis à un traitement thermique à très haute température (≥135 °C pendant au moins 1 seconde) pour détruire la plupart des micro-organismes
Lait stérilisé
Lait soumis à un traitement thermique prolongé (environ 110 °C pendant 20 à 30 minutes) pour détruire tous les micro-organismes.
Lait longue conservation
Lait microfiltré et (ou) soumis à un traitement thermique.
 
Références
  1. Food Standards Agency (2008). The Manual of Nutrition, 11th ed. UK
  2. UK Dairy Council: www.milk.co.uk
À PROPOS DE L'EUFIC
Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) est une organisation à but non lucratif qui fournit aux médias, aux professionnels de la santé et de la nutrition et aux enseignants des informations sur la sécurité sanitaire & la qualité des aliments ainsi que sur la santé & la nutrition s'appuyant sur des recherches scientifiques en veillant à ce que ces informations puissent être comprises par les consommateurs.

En savoir plus
Date de la dernière mise à jour du site : 29/07/2014
Afficher tous les résultats de recherche