Un projet financé par l’UE étudie l’influence du microbiome intestinal sur la santé et le bien-être

Last Updated : 01 June 2014

Les micro-organismes présents dans notre intestin influent sur la capacité de l'organisme à extraire de l'énergie des aliments, et sur nos fonctions cérébrales. Le projet MyNewGut, qui bénéficie du financement de l'Union européenne, vise à étudier et développer des interventions alimentaires susceptibles de prévenir l'obésité, les troubles du comportement et ceux liés au mode de vie.

Microbiote intestinal et santé

On manque aujourd’hui d’informations détaillées sur le rôle du microbiome intestinal dans la santé et le bien-être. Une meilleure connaissance de cet écosystème bactérien pourrait permettre de définir des interventions nutritionnelles ad hoc, afin de mieux contrôler les fonctions du microbiome intestinal et de prévenir des troubles liés à l'alimentation et au comportement.

Le microbiote intestinal correspond à la population de microorganismes vivant dans notre intestin. Un large faisceau de preuves appuie l'hypothèse selon laquelle le microbiote intestinal et son génome (le microbiome) jouent un rôle dans le développement et la physiologie humaine. Les fonctions liées au microbiome dépendent de nombreux facteurs dépendants du mode de vie, et contribuent à leur tour à déterminer l'état de santé d'un individu, et ses risques de développer des troubles alimentaires et cérébraux. Parmi ces facteurs figurent son alimentation, ses habitudes alimentaires, voire la façon dont un enfant a été mis au monde, etc. L'âge et le sexe jouent également un rôle. Ces facteurs peuvent influer sur la communication et la fonction de l'intestin, du cerveau et des tissus associés comme dans le foie, le pancréas et les cellules adipeuses.

Objectifs du projet MyNewGut

Le projet MyNewGut (http://www.mynewgut.eu) permettra d'exploiter les résultats d'études fondamentales sur le microbiome humain pour promouvoir des modes de vie plus sains auprès du grand public. Lancé en décembre 2103, ce projet s’étendra sur cinq ans. MyNewGut va s'intéresser au rôle et à l'impact du microbiome sur notre santé dans quatre domaines principaux:

  1. Étude du rôle du microbiome intestinal et de ses composants spécifiques dans le métabolisme des nutriments et l’équilibre énergétique.
  2. Compréhension de l'influence des facteurs environnementaux sur le microbiome intestinal, lors de la grossesse et du développement fœtal, et son impact sur le cerveau, le système immunitaire et la santé métabolique.
  3. Identification de composants spécifiques du microbiome intestinal qui prédisent ou contribuent aux troubles métaboliques et alimentaires.
  4. Développement de nouveaux ingrédients et prototypes alimentaires, en collaboration avec le secteur agroalimentaire européen, qui mettent l’accent sur l'écosystème intestinal pour réduire les risques de troubles métaboliques et cérébraux.

Pour atteindre ces objectifs, le projet MyNewGut réalisera des études épidémiologiques strictement contrôlées (qui examineront l’incidence, la diffusion et le contrôle d'une maladie dans une population) et des études d’intervention (qui vérifient l'efficacité de certains traitements ou de méthodes préventives). Cela permettra de mieux comprendre dans quelle mesure le microbiote et le microbiome intestinaux sont modifiés par l'alimentation. Des technologies à grande échelle et des techniques informatiques seront également mises en œuvre.

Résultats attendus des recherches MyNewGut

Le projet MyNewGut vise principalement à fournir de solides données scientifiques sur le rôle du microbiome intestinal dans le développement et le fonctionnement du cerveau, de l'intestin et des tissus périphériques. Les résultats de ce projet relèvent de trois catégories : amélioration des connaissances scientifiques, amélioration des recommandations en matière de santé publique et amélioration de l'innovation et de la concurrence.

MyNewGut prévoit d'améliorer les connaissances scientifiques en définissant les composants et les métabolites du microbiote intestinal, qui régulent le devenir des aliments consommés et l'équilibre énergétique. Le projet étudiera également les interactions entre le microbiome intestinal, le corps humain et les facteurs liés au mode de vie qui influent sur le risque de troubles tels que le stress. L'impact des interactions entre l'intestin et le cerveau pendant le développement de l'enfant et à l'âge adulte sera également étudié. Ces solides données et connaissances scientifiques permettront d'améliorer les recommandations en matière de santé publique.

En outre, les connaissances acquises dans le cadre de ce projet pourront permettre de produire de nouveaux produits alimentaires, qui pourraient bénéficier à la santé des consommateurs ; de même, la production de données scientifiques viendra soutenir l'innovation industrielle et contribuera ainsi à confirmer des affirmations relatives à la santé.

Le consortium MyNewGut

Le projet MyNewGut est un consortium de recherche pluridisciplinaire comprenant 30 partenaires issus de 15 pays, sous la direction du professeur Yolanda Sanz du Conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol (CSIC). Ce projet réunit des experts dans les domaines de la recherche sur le cerveau, de la modélisation informatique, de l’immunologie, de la microbiologie, de la nutrition, de la physiologie et des technologies « -omique » (comme la métagénomique et la métabolomique), de pays membres ou non de l'UE.

Le projet MyNewGut (Influence du microbiome sur l'équilibre énergétique et le développement/fonctionnement du cerveau mis en œuvre pour soigner des maladies et des troubles liés à l'alimentation) bénéficie du financement du septième programme-cadre de l'Union européenne pour la recherche, le développement technologique et la démonstration. Numéro de convention de subvention : 613979.

Informations complémentaires

http://www.mynewgut.eu

The role of gut microorganisms in human health, EUFIC Food Today n° 89