Liste des additifs alimentaires de l’UE (base de données en ligne)

Last Updated : 15 December 2017

Liste des additifs alimentaires actuellement utilisés dans l’Union européenne:1

  • Les “édulcorants” donnent aux aliments ou aux édulcorants de table un goût sucré. Ils sont utilisés dans la production de versions faibles en calories de certains aliments ou boissons.

    Exemples : L’aspartame (E951) est utilisé pour fabriquer des boissons non alcoolisées faibles en calories et au goût sucré. La sucralose (E955) peut être utilisée pour  donner un goût sucré aux yaourts à faible valeur énergétique et sans sucre ajouté.
     
  • Les “colorants” ajoutent ou redonnent de la couleur aux aliments. Ils peuvent être ajoutés aux aliments pour compenser les pertes de couleur, renforcer les couleurs naturelles ou ajouter de la couleur aux aliments qui serait autrement incolores ou d’une autre couleur.

    Exemples: La riboflavine (E101, appelée également vitamine B2) est utilisée pour renforcer la couleur des conserves de fruits rouges comme la confiture. La cochenille (E120) peut être utilisée pour renforcer la couleur rouge dans les céréales de petit-déjeuner à saveur de fruits ou dans le fromage fondu aromatisé.
     
  • Les “conservateurs” prolongent la durée de conservation des aliments en les protégeant contre la perte de qualité causée par les micro-organismes ou en les protégeant contre la croissance de micro-organismes pathogènes.

    Exemples: Le propionate de calcium (E282) est utilisé pour ralentir la prolifération des moisissures dans le pain et les produits de boulangeries. L’acide sorbique (E200) est utilisé pour éviter la prolifération des moisissures dans les produits laitiers tels que le fromage, ou pour traiter la surface d’agrumes non pelés.
     
  • Les “antioxydants” prolongent la durée de conservation des aliments en les protégeant contre l’oxydation. L’oxydation est le processus par lequel la qualité de l’aliment se dégrade par réaction avec l’oxygène de l’air, ce qui peut par exemple entraîner un rancissement des graisses ou un brunissement des fruits coupés.

    Exemples: L’acide ascorbique (E300, appelé également vitamine C) est utilisé dans les fruits et légumes pelés, coupés ou râpés et dans les jus de fruit pour éviter qu’ils ne virent au brun.
     
  • Les “acidifiants” augmentent l’acidité des aliments et/ou leur donnent une saveur acidulée. Les “correcteurs d’acidité” modifient ou limitent l’acidité ou l’alcalinité des aliments.

    Exemples: L’acide citrique (E330) est utilisé pour ajuster l’acidité des jus de fruits et de légumes ou pour garantir le bon niveau d’acide dans les tomates en conserve. L’acide tartrique (E334) est utilisé pour donner une saveur acidulée aux sucreries.
     
  • Les “agents anti-agglomérants” empêchent les aliments en poudre ou granulés de coller les uns aux autres.

    Exemple: Le dioxyde de silicium (E551) permet d’empêcher l’agglutination des produits en poudre tels que le sucre en poudre ou les édulcorants.
     
  • Les “anti-moussants” empêchent ou limitent la formation de mousse.

    Exemples: Les anti-moussants comme le polydiméthylsiloxane (E900) peuvent permettre d’empêcher la formation de mousse lors de la friture d’huile de cuisson.
     
  • Les “émulsifiants” permettent à l’eau et à l’huile de former une émulsion stable.

    Exemple: La lécithine (E322) est ajoutée au chocolat pour éviter la cristallisation du sucre et empêcher les ingrédients de se séparer.
     
  • Les “sels de fonte” donnent aux protéines contenues dans le fromage une forme dispersée et créent une répartition uniforme des graisses et autres composants.

    Exemples: Les citrates de sodium (E331) sont utilisés pour fabriquer du lait déshydraté en poudre.
     
  • Les “agents raffermissants” renforcent la structure des aliments afin que ceux-ci restent fermes ou croustillants.

    Par exemple, le chlorure de calcium (E509) est un agent raffermissant utilisé dans les fruits en conserve pour leur permettre de maintenir leur forme et leur texture.
     
  • Les “exhausteurs de goût” rehaussent les saveurs/odeurs existantes des aliments. Ils sont différents des “arômes”, ingrédients ajoutés aux aliments pour améliorer ou modifier leur odeur et/ou leur goût.

    Exemple: le glutamate monosodique (E621) est utilisé pour rehausser la saveur des mélanges d’assaisonnement ou des condiments.

    Les “agents moussants” permettent la dispersion d’une phase gazeuse dans un aliment/ingrédient liquide ou solide.

    Exemple: L’extrait de quillaia (E900) est utilisé dans certaines boissons pétillantes non alcoolisées comme la bière de gingembre.
     
  • Les “épaississants” et “agents gélifiants” améliorent la texture des aliments en augmentant leur viscosité/épaisseur ou en formant un gel; Les “agents de charge” accroissent le volume des aliments sans modifier sensiblement l’énergie que ceux-ci fournissent.

    Exemples: La pectine (E440) est utilisée pour aider la confiture à s’épaissir. Les amidons sont utilisés dans les sauces pour leur donner une consistance plus épaisse.
     
  • Les “stabilisants” sont utilisés en vue de maintenir l’état physique et chimique d’un aliment plus longtemps (par exemple pour permettre aux émulsions de rester stables plus longtemps, maintenir la couleur d’un aliment ou de souder les morceaux dans les produits alimentaires reconstitués).

    Exemple: La gomme xanthane (E415) est utilisée pour stabiliser les émulsions dans les produits comme la sauce salade, où elle empêche l’huile de se séparer du mélange.
     
  • Les “agents de glaçage” sont appliqués à la surface extérieure d’un aliment pour lui donner un aspect brillant ou une couche protectrice.

    Exemple: la cire d’abeille (E901) est utilisée comme agent de glaçage dans les confiseries.
     
  • Les “humectants” empêchent le dessèchement des aliments ou favorisent la dissolution d’ingrédients en poudre dans l’eau.

    Exemple: le polydextrose (E1200) est utilisé dans les édulcorants de table en poudre.
     
  • Les “amidons modifiés” sont des amidons comestibles traités dont l’une ou plusieurs caractéristiques initiales ont été modifiées. Ils peuvent être modifiés dans le but d’améliorer les propriétés telles que la résistance à la chaleur/au refroidissement/au gel ou de modifier leur texture.

    Exemple: Les amidons modifiés (E1404) peuvent être utilisés pour épaissir la texture de yaourts à faible teneur en graisses.
     
  • Les “gaz d’emballage” sont des gaz autres que l’air placés dans un contenant avant, pendant ou après l’introduction d’un aliment dans ce contenant, par exemple pour permettre de préserver la qualité des aliments;

    Exemple: L’azote (E941) peut être utilisé comme gaz d’emballage dans les emballages scellés pour éviter que l’aliment ne se détériore lorsqu’il réagit avec l’air.
     
  • Les “propulseurs” permettent d’expulser un aliment d’un contenant.

    Exemple: Le protoxyde d’azote (E942) est utilisé dans les emballages de crème chantilly pour permettre à la crème d’en sortir sous forme de mousse.
     
  • Les “poudres à lever” accroissent le volume d’une pâte à gâteaux ou à frire en provoquant la libération de gaz;

    Exemple: Le bicarbonate de soude (E500, appelé également bicarbonate de sodium) et le phosphate de calcium (E341) sont utilisés dans la production de farine fermentante.
     
  • Les “agents de traitement de la farine” sont ajoutés à la farine ou à la pâte pour améliorer leur qualité boulangère.

    Exemple: L’acide ascorbique (E300) dans la farine peut modifier les caractéristiques de la pâte et du pain/produit boulanger qui en résulte (par exemple par une augmentation du volume du pain ou des changements dans la texture).
     
  • Les “supports” sont utilisés pour dissoudre, diluer ou disperser un additif alimentaire, un nutriment, un enzyme, ou un arôme sans modifier leur fonction et afin de faciliter leur maniement ou utilisation.

References

  1. European Commission Food Additives Database