Conseils pratiques pour une alimentation saine et durable

Last Updated : 19 April 2018
  1. Mangez davantage de fruits et légumes
  2. Mangez des produits locaux lorsqu’ils sont de saison
  3. Evitez de manger plus que nécessaire, en particulier les friandises
  4. Remplacez les protéines d’origine animale par celles d’origine végétale
  5. Optez pour les céréales entières
  6. Optez pour les fruits de mer provenant de sources durables
  7. Consommez les produits laitiers avec modération
  8. Evitez les emballages superflus
  9. Buvez l’eau du robinet

Chacun de nous contribue à l’impact que notre système alimentaire a sur la planète. Nous pouvons tous nous engager à faire de ce monde un endroit de vie plus sain à l’aide de changements légers mais réalisables dans notre alimentation.

1. Mangez davantage de fruits et légumes

Les fruits et légumes sont bons pour la santé et ont, pour la plupart, un impact faible sur l’environnement. Il y a des exceptions, étant donné que le transport et  la conservation de certaines sortes nécessitent une grande quantité de ressources – en manger moins fréquemment peut rendre notre alimentation plus durable. Ce sont entre autres:

  • Les fruits et légumes fragiles ou qui nécessitent une réfrigération (salades et baies)
  • Les légumes cultivés sous abri (tels que les tomates ou les concombres cultivées en serre artificiellement chauffée)
  • Les aliments dont le transport nécessite une grande quantité de ressources (les haricots verts, mange-tout ou les baies importées de l’hémisphère sud).

2. Mangez des produits locaux lorsqu’ils sont de saison

Les aliments cultivés localement peuvent être un choix durable, si l’on opte pour ceux qui sont de saison là où nous vivons. Les coûts de production ou de stockage d’aliments locaux hors de la saison où ils poussent naturellement pourraient être plus élevés que ceux qu’entraînerait l’expédition d’aliments qui sont de saison quelque part ailleurs.

3. Evitez de manger plus que nécessaire, en particulier les friandises

En consommant uniquement ce dont nous avons besoin, nous réduisons les exigences en matière d’approvisionnement alimentaire en diminuant la production excédentaire. Ceci nous aide également à rester en bonne santé et à éviter une prise de poids excessive. Limiter le grignotage d’aliments à forte teneur en énergie et à faible teneur en nutriments et porter attention à la taille des portions sont des habitudes pratiques pour éviter la surconsommation inutile.

4. Remplacez les protéines d’origine animale par celles d’origine végétale

En règle générale, la production de protéines d’origine animale (particulièrement de bœuf) nécessite plus de ressources que celle de protéines d’origine végétale (telles que les haricots, les légumineuses et certaines céréales). Favoriser les aliments d’origine végétale dans notre alimentation procure également des avantages pour la santé: les aliments d’origine végétale fournissent davantage de fibres et ont une teneur plus faible en graisses saturées, ce qui peut contribuer à une diminution de risque de maladies cardiovasculaires.

  • Les adeptes de viande peuvent limiter leur consommation de viande à 1-2 fois par semaine, instaurer des journées sans viande et opter pour des viandes plus durables telles que le poulet au lieu du bœuf, et nous aider ainsi à réduire notre empreinte écologique.
  •  Ceux qui optent pour une alimentation végétalienne/végétarienne peuvent faire en sorte que leurs besoins en protéines soient satisfaits en combinant différentes sources de protéines d’origine végétale.

5. Optez pour les céréales entières

La production de céréales non raffinées exige généralement moins de ressources que celle de céréales raffinées, en raison d’étapes de transformations moins nombreuses. Elles sont également bonnes pour la santé car elles diminuent notre risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et de surpoids.

  • Le pain de blé entier, les pâtes complètes, l’orge mondé, le sarrasin et le quinoa sont des choix excellents.
  • Le riz brun est un bon substitut au riz blanc, mais il devrait être consommé avec modération étant donné que sa production nécessite de grandes quantités d’eau.

6. Optez pour les fruits de mer provenant de sources durables

Le poisson est une bonne source d’acides gras oméga-3 qui contribuent à une vision normale, au fonctionnement du cerveau et à la santé cardiaque. Cependant, la surpêche entraîne l’appauvrissement des stocks de poisson sauvage. Afin de bénéficier des nutriments nécessaires tout en réduisant la pression sur les stocks de poisson sauvage:

  • Consommez du poisson et des fruits de mer 1-2 fois par semaine afin de fournir à votre corps les nutriments nécessaires et réduire la pression sur les stocks de poisson sauvage.
  • Optez pour le poisson et les fruits de mer avec un label de durabilité provenant d’organisations certifiées telles que le Marine Stewardship Council.

7. Consommez les produits laitiers avec modération

Bien que la production de lait et de produits laitiers ait un impact important sur l’environnement, les produits laitiers sont une source importante de protéines, de calcium et d’acides aminés essentiels, et ont été associés à un risque réduit de plusieurs maladies chroniques, y compris le syndrome métabolique, l’hypertension artérielle, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer du côlon et le diabète de type 2.

  • Consommez des produits laitiers non sucrés quotidiennement, mais avec modération
  • Limitez la consommation de fromages à haute teneur en matières grasses à certaines occasions.
  • Ceux qui décident d’éliminer complètement les produits laitiers doivent opter pour des boissons d’origine végétale enrichies en vitamines et minéraux tels que le calcium.

8. Evitez les emballages superflus

Les emballages alimentaires, en particulier lorsqu’ils sont en matériaux non recyclables, peuvent avoir un impact énorme sur l’environnement. Nous pouvons tous réduire la quantité de produits emballés que nous achetons (En achetant des pommes en vrac, et non emballées dans du film alimentaire) ou opter pour des matériaux biodégradables, entièrement recyclables ou constitués de matériaux recyclés.

9. Buvez l’eau du robinet

En Europe, les normes de qualité et de sécurité de l’eau sont élevées. Au lieu d’acheter de l’eau en bouteille, nous pouvons remplir une bouteille d’eau réutilisable avec de l’eau du robinet autant de fois que nous le voulons. L’eau du robinet ne coûte qu’une fraction du prix de l’eau en bouteille et réduit notre empreinte écologique.

Informations supplémentaires:

Pour plus d’informations sur l’impact de notre alimentation sur l’environnement, visitez "Vers une alimentation plus durable"