Transparence de la chaîne alimentaire : passé, présent et futur

Last Updated : 25 November 2015

La transparence de la chaîne alimentaire est le concept qui consiste à connaître et à avoir accès aux informations relatives aux produits (provenance, méthodes de transformation et de stockage, etc.) aussi rapidement que possible. Bien que les niveaux de transparence aient varié au fil des années, le facteur clé pour obtenir une transparence adéquate de la chaîne alimentaire dans les années à venir implique la simplification et la clarification des informations existantes pour les consommateurs.

John Keogh John Keogh

Le passé 

Dans les premiers temps de l'industrie alimentaire, la communication sur la manière dont les aliments étaient transformés n’était pas toujours claire ou disponible. L'industrie alimentaire n’était pas réglementée, les exigences de sécurité étaient mal définies, et la fraude, la maladie et la mort étaient monnaie courante. Fort heureusement, cette réalité n’a plus cours. 

Le present 

Aujourd'hui, la transparence de la chaîne alimentaire est en grande partie attribuable au consommateur et au paradigme numérique en constante évolution. Nombreux sont les propriétaires de marques qui impriment des codes-barres en 2D sur les produits alimentaires, permettant ainsi aux consommateurs d'accéder à des sources d'information en ligne sur le produit et l'entreprise par un simple balayage effectué à l’aide de leur smartphone. 

Les consommateurs 

Les consommateurs sont plus attentifs et sensibles que jamais auparavant aux problèmes mondiaux, notamment en ce qui concerne la sécurité, l'authenticité, le caractère éthique et la durabilité des aliments qu'ils achètent et consomment. Selon Euromonitor International, « la consommation en 2015 est de plus en plus motivée par le cœur : les consommateurs font des choix définis par leur impact positif sur le monde et la communauté grâce à des achats liés à une cause, la florissante “ économie du partage ” ou “ la positive attitude ” que les enfants du millénaire ont en commun »1.

Pour mieux comprendre ce phénomène, l’Association des fabricants de produits d'épicerie (Grocery Manufacturers Association, GMA) basée à Washington a mené un projet intitulé « Initiative pour la transparence de l'information des consommateurs » (Consumer Information Transparency Initiative). Les premiers résultats de cette étude révèlent que les consommateurs considèrent la divulgation complète comme l'indication de transparence la plus claire, en ce sens qu’ils veulent à la fois les informations positives et les informations négatives. Le fait de fournir une information exhaustive - indépendamment de ce que cela implique - accroît la perception d’une transparence totale, ce qui peut conduire au renforcement de la confiance des consommateurs. La GMA a également constaté que l'information n'a pas besoin d'être nouvelle pour offrir une valeur ajoutée - la clarté et la précision importent également. L'information qui a été publiée est souvent difficile à déchiffrer, et il est utile, même pour ces consommateurs avertis, de fournir des informations existantes de façon plus exploitable.

Passage au numérique 

À mesure que nous avançons dans l'ère de l'Internet, la confiance est à portée de clic et peut être gagnée ou perdue sans que le consommateur achète ou consomme le produit concerné. Par nécessité, les entreprises du secteur alimentaire doivent recourir à des outils numériques, y compris à des réseaux sociaux pour communiquer de manière éthique et honnête avec les consommateurs. 

Le future 

Il reste beaucoup à faire pour comprendre pleinement ce que la transparence de la chaîne alimentaire signifie véritablement pour toutes les parties prenantes, et pour communiquer clairement les informations existantes de façon plus exploitable. Toutefois, nous savons que l'information alimentaire fournie par les entreprises doit être honnête, éthique, précise, disponible et exploitable afin d’obtenir la confiance des clients et, en fin de compte, la fidélité à la marque. 

Biography of John Keogh.

Références

  1. EuroMonitor International (2012). White Paper: Top 10 Consumer Trends for 2015.