Prévenir l’obésité infantile par le biais d’initiatives de proximité

Last Updated : 28 August 2013

La prévention est reconnue dans une large mesure comme le moyen le plus efficace et le plus économique d'enrayer l'épidémie d'obésité. Les approches les plus prometteuses ciblent des populations plutôt que des individus, privilégient des changements environnementaux et politiques, et nécessitent des réponses multisectorielles. Cet article décrit des initiatives de proximité existantes en Europe.

Changer les comportements et l'environnement

L'étiologie de l'obésité est complexe et les habitudes liées à l'alimentation et à l'activité physique sont susceptibles de se développer pendant l'enfance. Un environnement obésogène suscite une surconsommation d'énergie et décourage l'activité physique. La prévention de l'obésité qu'il a fallu engager auprès de la population générale a stimulé la mise en œuvre de centaines d'initiatives de proximité partout en Europe.1

Ces initiatives sont des stratégies multifactorielles visant à changer les comportements, au moyen d'interventions portant principalement sur les comportements individuels et l'environnement. La modification des habitudes néfastes pour la santé passe par un changement des perceptions, du micro-environnement (à l'école, à la maison, dans le voisinage, par exemple), et du macro-environnement (les systèmes d'éducation et de santé, les pouvoirs publics, l'industrie alimentaire, les attitudes et les croyances de la société, par exemple) pour favoriser des comportements sains2. Les interventions doivent être adaptées au contexte local, et la plupart des initiatives de proximité panachent des stratégies au niveau local.1

L'exemple d'EPODE

Un programme pilote mis en œuvre dans deux communautés du nord de la France a montré que la prévalence des enfants en surpoids avait diminué dans les villes concernées (11,4% en 1992, 8,8% en 2004) contrairement aux villes de référence (12,6 % en 1992, 17,8% en 2004)3. Cette étude transversale n'a pas prouvé que l'intervention avait fait reculer l'obésité, mais elle a suscité le développement du projet EPODE, « Ensemble Prévenons l'Obésité Des Enfants ».

EPODE est une approche coordonnée dont l'objectif est de fournir des moyens à des communautés pour qu'elles puissent lutter contre l'obésité des enfants et la prévenir. Cette approche repose sur quatre piliers fondamentaux:4

  1. de solides connaissances scientifiques, l'évaluation et la diffusion des résultats,

  2. une forte volonté politique et l'implication des élus,

  3. une organisation coordonnée et une approche reposant sur le marketing social,

  4. une approche à plusieurs niveaux et multipartite, avec la participation de partenaires publics et privés.

Les principaux groupes ciblés par EPODE sont les enfants âgés de 0 à 12 ans, quels que soient leur poids et leur famille. Un responsable de projet local capable de piloter le programme est nommé par l'autorité publique locale (le maire, par exemple) et formé par une équipe de coordination centrale. Le responsable du projet a pour rôle de mobiliser un comité de pilotage local multifonctionnel et différents intervenants, notamment dans les écoles, les organisations chargées des activités extra-scolaires et les réseaux sociaux d'associations, plaçant ainsi la communauté au cœur du système.

Le financement est assuré par des fonds publics et par des associations à but non lucratif, ainsi que par le biais de parrainages accordés par des entreprises.En 2008, la Direction générale de la santé et des consommateurs de l'UE avait financé le développement du réseau européen EPODE pour accélérer la mise en œuvre d'initiatives de proximité en Europe. À ce jour, plusieurs de ces initiatives reposent sur la méthodologie EPODE et des projets analogues à grande échelle sont en cours en Europe (voir les exemples indiqués dans le tableau 1).1

Le principal défi : l’évaluation

Si de plus en plus de données semblent indiquer que les initiatives de proximité permettent de prévenir efficacement l'obésité infantile, elles doivent toutefois être mieux évaluées d'un point de vue scientifique2,4. L'évaluation des initiatives de proximité dépend de la collecte d'informations sur4

  • des indicateurs de processus (partenariats centraux, réunions du comité de pilotage local)

  • des indicateurs de réalisation (p. ex.: nombre d'actions locales, participation des familles et des enfants)

  • des indicateurs de résultat (p. ex.: changements des habitudes alimentaires, de l'activité physique, de l'IMC, du bien-être et des connaissances).

Il est globalement difficile de comparer des interventions, étant donné les écarts de résultats et de qualité des méthodologies d'étude. Les initiatives de proximité qui font état de résultats positifs sont probablement surreprésentées dans le tableau1. En outre, on ne peut pas supposer que l'efficacité d'une initiative de proximité soit reproductible, même en utilisant le même protocole, car elle doit être adaptée à la situation locale. Le projet IDEFICS (identification et prévention des effets induits par le régime alimentaire et le mode de vie chez les enfants et les nourrissons) a été lancé pour mettre au point une méthodologie fiable et normalisée afin d'évaluer l'obésité infantile à l'échelle mondiale. Les données de ce projet et d'autres initiatives en cours seront validées au cours des prochaines années. D'autres observations et études basées sur des méthodes cohérentes fourniront des informations précieuses sur les éléments efficaces des projets de prévention du surpoids et de l'obésité, menés dans le cadre d'initiatives de proximité.

L'évaluation est un outil indispensable pour motiver les acteurs et les décideurs politiques dans le monde, afin qu'ils soutiennent les initiatives de proximité de façon durable, et ce processus doit incarner un équilibre parfait entre normes scientifiques et approche pratique.

L'obésité est un problème qui touche tous les pays et qui nécessite une approche globale de soutien des actions locales. A l'échelle mondiale, la priorité doit être donnée à l'amélioration de la mise en œuvre et à la pérennisation des initiatives de proximité, avec un contrôle de qualité adéquate.5

Références

  1. Bemelmans WJE, et al. (2011). An EU-wide overview of community-based initiatives to reduce childhood obesity. Bilthoven, The Netherlands: RIVM.
  2. Osei-Assibey G, et al. (2012). The influence of the food environment on overweight and obesity in young children: a systematic review. BMJ Open 2:e001538; doi:10.1136/bmjopen-2012-001538
  3. Romon M, et al. (2009). Downward trends in the prevalence of childhood overweight in the setting of 12-year school- and community-based programmes. Public Health Nutrition 12(10):1735-1742.
  4. Borys JM, et al. (2012). EPODE approach for childhood obesity prevention: methods, progress and international development. Obesity Reviews 13(4):299-315. EPODE International network website.
  5. EPODE International network website.
  6. Simon C, et al. (2008). Successful overweight prevention in adolescents by increasing physical activity: a 4-year randomized controlled intervention. International Journal of Obesity 32(10):1489-1498.

Annexe

Tableau 1. Exemples d'initiatives de proximité en Europe

Pays

Acronyme du programme 
(signification)

 

Année de début

Enfants ciblés1

Résultats

Belgique

VIASANO

 

2006

22,597

5-12 ans

Les données de surveillance indiquent une diminution (22 %) de la prévalence du surpoids chez les enfants de l'école maternelle. Les résultats doivent être prochainement publiés dans une revue soumise à un comité de lecture. 

Pour plus d'informations:
http://www.viasano.be

Epode International Network (EIN) press release «22% fewer overweight children in nursery schools in Belgium thanks to the VIaSanO programme.» Published 14 June 2012.

France

EPODE (« Ensemble Prévenons l'Obésité des Enfants » 


Certains programmes EPODE ont été rebaptisés VIF 
(« Vivons en Forme »)

 

2004

973,386

5-12 ans

Le taux d'enfants en surpoids dans deux villes pilotes est passé de 11,4 % en 1992 à 8,8 % en 2004 (alors qu'il a augmenté de 12,6 % en 1992 à 17,8 % en 2004 dans les villes de référence)3. 

Les données des huit autres villes pilotes participant au projet EPODE France indiquent également une baisse du surpoids et de l'obésité entre 2005 et 2009. Elles n'ont toutefois pas encore été publiées. 

Pour plus d'informations:
http://www.vivons-en-forme.org/

http://www.epode.fr/ (currently unavailable)

France

 ICAPS (intervention axée sur l'activité physique et le sédentarisme des adolescents)

 

2002

475

11-12 ans

Au bout de quatre années d'intervention dans le cadre du projet ICAPS, 4,2 % des adolescents qui n'étaient pas à l'origine en surpoids le sont devenus, contre 9,8 % des adolescents dans les établissements de référence1,6. Cette intervention a montré un impact positif, notamment parmi les adolescents qui ne présentaient pas de surpoids à l'origine. 

Pour plus d'informations:
INPES (2012). Promoting physical activity in children and young people based on the Icaps experience: http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1416.pdf

Grèce

PAIDEIATROFI

 

2008

63,364

0-12 ans

Pour plus d'informations:
http://www.paideiatrofi.org/en/

Portugal

MUNSI 
(« Municípios - Saúde Infantil » ou « La santé des enfants au niveau municipal »)

 

2009

 

Pour plus d'informations:
http://www.mun-si.com/

Roumanie

SETS « Şi eu trăiesc sănătos » ou « Moi aussi, je suis en bonne santé ! »

 

2011

30,000

0-12 ans

Pour plus d'informations:
http://www.sets.ro/ro

Espagne

THAO

 

2007

14,500

0-12 ans

Pour plus d'informations:
https://programathao.com/

Suède

Jönköping

 

2004

80,000

0-18 ans

Après une baisse initiale au bout de 2 à 3 ans, les taux d'enfants en surpoids semblent avoir augmenté par la suite.1

Pays-Bas

B.Slim: beweeg meer en eet gezond! (move more and eat healthy)

 

2005

6650

0-18 ans

Prévalence du surpoids : stabilisé depuis 20061 

Pour plus d'informations:
http://www.bslim.nu

Pays-Bas

GO-Overvecht (Gezond gewicht Overvecht (GO))

 

2005

6500

0-19 ans

Prévalence du surpoids : baisse de 26 % (2004-05) à 20 % (2008-09)1 

Pour plus d'informations:
http://www.utrechtgezond.nl

Pays-Bas

JOGG (Youth On Healthy Weight)

 

2010

 

Pour plus d'informations:
http://www.jongerenopgezondgewicht.nl