• create pdf for Chaînes d’approvisionnement alimentaire courtes : relier les producteurs et les consommateurs

Chaînes d’approvisionnement alimentaire courtes : relier les producteurs et les consommateurs

Dernière mise à jour : 14/06/2021

Les chaînes d'approvisionnement alimentaire courtes existent sous de nombreuses formes à travers l'Europe. Des projets multi-acteurs comme Strength2Food et SMARTCHAIN explorent des moyens de les stimuler.

L'évolution récente du marché alimentaire montre une renaissance des modes traditionnels et directs de distribution des aliments, associée à l'émergence de types plus innovants de systèmes de distribution qui établissent des liens directs entre les producteurs et les consommateurs. Ces nombreux types de circuits courts de distribution alimentaire, communément appelés chaînes d'approvisionnement alimentaire courtes, coexistent désormais avec des circuits plus longs et plus « conventionnels » de distribution alimentaire (de masse).

Qu’est-ce qu’une chaîne d’approvisionnement alimentaire courte ?

Une chaîne d'approvisionnement alimentaire courte (SFSC), telle que définie par l'UE, est une chaîne d'approvisionnement impliquant un nombre limité d'opérateurs économiques, engagés dans la coopération, le développement économique local et le maintien de relations géographiques et sociales étroites entre les producteurs de denrées alimentaires, les transformateurs et les consommateurs.1

Les SFSC ont été définis pour la première fois dans la politique de développement rural de l'UE pour 2014-2020. Cette politique encourage les producteurs européens à s'impliquer dans les initiatives SFSC avec la possibilité d'un cofinancement du Fonds européen agricole pour le développement rural. En conséquence, les agriculteurs urbains et ruraux qui vendent leurs produits directement aux consommateurs, avec un minimum d'intermédiaires, ont augmenté en nombre ces dernières années.2

Il existe différentes formes de SFSC. L'une des plus simples est la vente directe de l'agriculteur au consommateur final (à la ferme, marchés fermiers, livraisons par Internet). D'autres formes incluent des systèmes de livraison de « paniers », l'auto-cueillette et l'agriculture soutenue par la communauté (ASC), où les consommateurs soutiennent financièrement les producteurs locaux en achetant un "abonnement" à leurs produits frais pour une saison de croissance particulière. Les principaux produits généralement commercialisés via une SFSC sont les fruits et légumes frais de saison, suivis des produits animaux (principalement de la viande, fraîche et préparée) et des produits laitiers ainsi que des boissons.3

Dans une large mesure, la croissance des SFSC peut être liée à un changement de comportement des consommateurs, qui ont montré une appréciation accrue des produits alimentaires locaux et des attributs connexes tels que le lieu d'origine, les méthodes de production traditionnelles et les techniques de transformation. De plus, une enquête menée en 2016 dans toute l'UE a révélé que quatre citoyens européens sur cinq considèrent que le renforcement du rôle de l'agriculteur dans la chaîne alimentaire est important ou très important. Conformément à cette tendance, la Commission européenne soutient des projets multi-acteurs dans lesquels les chercheurs et les professionnels de l'agroalimentaire (tels que les groupements d'agriculteurs, les organisations professionnelles, les conseillers et les petites entreprises) coopèrent activement pendant toute la durée de ces projets. STRENGTH2FOOD et SMARTCHAIN sont deux de ces projets, qui partagent un intérêt particulier pour le thème des SFSC et leur impact au niveau local. Les SFSC sont considérés par la Commission européenne comme un sujet important en raison de leur potentiel à encourager un développement rural et urbain durable.

Le projet Strength2Food

Strength2Food est un projet H2020 financé par l'UE sur 5 ans (2016-2021) visant à améliorer l'efficacité des systèmes de qualité des aliments de l'UE, des politiques d'approvisionnement alimentaire du secteur public et à stimuler les SFSC par le biais d'activités de recherche, d'innovation et de démonstration.5

Les chercheurs et les praticiens de Strength2Food ont travaillé ensemble pour fournir une meilleure compréhension de la durabilité des SFSC, en évaluant leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux à travers l'Europe. Le projet a produit deux rapports détaillés sur les principaux facteurs de succès et les limites des SFSC, avec des leçons importantes pour la transférabilité, en examinant différents types d'initiatives dans six pays européens : la France, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, la Pologne et le Royaume-Uni.

SFSC - quels sont les avantages et les défis pour les consommateurs et les producteurs ?

Le premier rapport Strength2Food a exploré les motivations, les attitudes et les pratiques des consommateurs, des producteurs et des revendeurs à travers 12 initiatives SFSC différentes (par exemple, les marchés fermiers, les poissonneries locales, etc.). Les chercheurs ont collecté des données à l'aide d'entretiens et d'enquêtes auprès des consommateurs, fournissant des informations importantes sur l'ensemble de la chaîne alimentaire. Le rapport souligne que les SFSC peuvent offrir des avantages importants au grand public. L'interaction accrue en face à face avec les consommateurs génère souvent des niveaux plus élevés de confiance chez ces consommateurs. Les consommateurs apprécient également la transparence et la traçabilité accrues associées aux SFSC, car elles fournissent des informations sur la provenance des aliments, la manière dont ils sont produits et leurs caractéristiques associées (par exemple, biologiques). Les producteurs bénéficient non seulement d'avantages économiques, mais aussi d'une plus grande autonomie et d'une meilleure utilisation des ressources.

La recherche met également en évidence que les SFSC utilisent différents types de stratégies de communication pour partager des informations sur les produits entre les producteurs et les consommateurs et sont confrontés à des défis spécifiques à cet égard. Elles jouent également des rôles différents dans les habitudes alimentaires quotidiennes des consommateurs, ainsi que dans le renforcement de la communauté locale. Par exemple, les SFSC traditionnels, comme les marchés fermiers des pays d'Europe orientale et méridionale, se sont avérés être d'importants fournisseurs d'aliments frais, de saison et abordables pour de nombreux consommateurs. Cependant, ils sont mis en danger par les grands supermarchés, pour des raisons de prix et de praticité. D'autres types de SFSC se distinguent des revendeurs alimentaires conventionnels en offrant des produits de spécialités locales. Comme elles attirent souvent des clients plus aisés, elles sont susceptibles d'exclure ceux qui ont un pouvoir d'achat moins élevé. En raison de cette complexité, une seule mesure, telle qu'une certification ou un système d'étiquetage commun pour les SFSC, pour renforcer la transparence et éviter la fraude, ne suffira pas pour répondre aux différents besoins et défis auxquels sont confrontés les différentes SFSC. Les mesures doivent être élaborées en fonction du contexte local.

Consultez ici le deuxième rapport Strength2Food qui a étudié les impacts économiques, sociaux et environnementaux des SFSC ainsi que leur durabilité.

Le projet SMARTCHAIN

Le projet SMARTCHAIN, financé par l'UE, a été lancé en septembre 2018 dans le but d'accélérer la transition vers des SFSC collaboratives, en introduisant de nouveaux modèles commerciaux et des solutions pratiques qui améliorent la compétitivité et la durabilité du système agroalimentaire européen.6 Le projet a également mis en place une plate-forme virtuelle comprenant de nouveaux outils interactifs pour partager des connaissances et des solutions pratiques innovantes et pertinentes pour les SFSC.

Comprendre comment et pourquoi les consommateurs achètent via des chaînes d'approvisionnement alimentaire courtes

Le projet SMARTCHAIN a étudié les perceptions et le comportement des consommateurs à l'égard des SFSC par le biais de groupes de discussion et d'enquêtes en ligne en Allemagne, en Grèce, en Hongrie et en Espagne. Les chercheurs ont également eu des entretiens avec des experts d'organisations de toute l'UE représentant des consommateurs, des producteurs, des organismes gouvernementaux et des décideurs politiques, le secteur de la restauration et des certificateurs alimentaires. Les résultats montrent que lorsqu'ils achètent de la nourriture, les consommateurs se préoccupent en particulier de la fraîcheur, du goût, de la qualité, des prix bas et de la commodité. La plupart d'entre eux déclarent acheter de temps en temps via les SFSC (en particulier les légumes, les fruits, les œufs, le miel et le pain), les marchés fermiers étant le canal préféré. Les consommateurs achètent auprès des SFSC pour soutenir les producteurs locaux, pour savoir d'où vient la nourriture, car ils estiment que les produits sont plus naturels (par exemple, ils contiennent moins de pesticides), meilleurs pour l'environnement et de meilleure qualité que ceux issus des longues chaînes alimentaires conventionnelles. Les producteurs peuvent choisir les SFSC principalement pour maintenir un contrôle plus étroit sur leur produit tout au long de la chaîne de valeur et pour créer une relation directe avec les consommateurs, ainsi que pour obtenir des revenus plus élevés, pour diversifier leurs sources de revenus et pour s'impliquer dans l'économie et la communauté locale.

Les inconvénients et le prix ont été identifiés comme les principaux obstacles aux achats via des SFSC, les produits étant considérés comme plus coûteux, moins faciles d'accès, moins promus ou moins disponibles. Étant donné que les consommateurs ont tendance à préférer l'achat de différents produits alimentaires à un même endroit, disposer d'une gamme plus large de produits SFSC en un seul endroit rendrait les achats plus pratiques (par exemple, les marchés fermiers, les magasins agricoles, les coopératives ou les plates-formes en ligne regroupant plusieurs producteurs). Il est intéressant de noter qu'une part considérable de consommateurs participant à l'enquête ont montré une attitude positive à l'égard des SFSC, mais n'ont pas tendance à acheter via des SFSC en raison de préoccupations concernant leurs prix élevés. Cela implique que réduire le coût des aliments provenant des SFSC ou le justifier (par exemple, expliquer les processus de production et les avantages pour les consommateurs, l'environnement et le producteur / la communauté locale) permettrait d'encourager leur adoption, plus que le fait de promouvoir les avantages des SFSC et de leurs produits.

Enfin, les SFSC sont une voie prometteuse pour soutenir les systèmes alimentaires durables et augmenter leur résilience face aux catastrophes tels que l'épidémie de COVID-19. Selon les enquêtes, la pandémie a permis une légère augmentation de la sensibilisation des consommateurs sur les SFSC et une intention accrue d'acheter auprès des SFSC et de soutenir les producteurs locaux.

La voie à suivre

Alors que des études antérieures indiquent que les conditions dans l'UE sont actuellement favorables au développement des SFSC, certains obstacles importants persistent. L'une des principales préoccupations est liée au fait que les volumes de production au sein de ces chaînes peuvent être limités et qu'elles ne peuvent pas toujours répondre à la demande de gros acheteurs tels que les hôpitaux, les universités, les écoles. Les SFSC peuvent également avoir du mal à se développer en raison de contraintes de capacité et de coûts plus élevés de production, de transformation et de transport. De plus, elles disposent souvent de ressources limitées pour la communication et le marketing, même si elles bénéficient d'un soutien institutionnel.3

Un autre obstacle est la diversité et le volume limités de produits, étant donné que de nombreuses SFSC sont saisonnières et très localisées. Cela peut restreindre la compétitivité des agriculteurs individuels par rapport aux autres acteurs des chaînes alimentaires conventionnelles et limiter leur capacité à participer aux marchés publics. Les consommateurs, en général, estiment également que les produits alimentaires locaux et biologiques ne sont pas toujours faciles d'accès et faciles à reconnaître. Cela peut être dû à des informations insuffisantes sur leurs avantages et à une augmentation du prix par rapport aux produits plus conventionnels.7 La recherche portant sur ces questions contribuera à renforcer davantage l'efficience, l'efficacité et la durabilité des SFSC et à surmonter ces obstacles.

References

  1. Regulation (EU) No 1305/2013 of the European Parliament and of the Council of 17 December 2013 on support for rural development by the European Agricultural Fund for Rural Development (EAFRD) and repealing Council Regulation (EC) No 1698/2005
  2. Marie-Laure Augère-Granier (2016). Short food supply chains and local food systems in the EU. European Parliament Briefing.
  3. Kneafsey M. et al. (2013). Short Food Supply Chains and Local Food Systems in the EU: A State of Play of their Socio-Economic Characteristics. JRC Scientific and Policy Reports, European Commission.
  4. Europeans, Agriculture and the CAP Special Barometer 440 (2016). European Commission.
  5. Strength2Food, European Union's Horizon 2020 research and innovation programme, grant agreement No 678024. Website: www.strength2food.eu/
  6. SMARTCHAIN, European Union's Horizon 2020 research and innovation programme, grant agreement No 773785. Website: www.smartchain-h2020.eu
  7. Vittersø G. et al. (2019) Short Food Supply Chains and their Contributions to Sustainability: Participants' Views and Perceptions from 12 European Cases. Sustainability 2019, 11(17), 4800.