La stratégie européenne “de la ferme à l’assiette” : pouvons-nous rendre le système alimentaire européen plus sain et durable ?

Dernière mise à jour : 07/03/2022

En 2050, le monde aura 10 milliards de bouches à nourrir. Au même moment, nous serons confrontés aux plus grands défis environnementaux, climatiques et sanitaires de l'histoire de l'humanité.1 Comment allons-nous nourrir la future population mondiale sans épuiser davantage notre planète ? Comment garantir l'accès de tous à une alimentation suffisante, saine et nutritive ? Et comment garder les aliments abordables dans le cadre d'une chaîne d'approvisionnement équitable ? Ce sont toutes des questions importantes à résoudre. La stratégie "de la ferme à l'assiette" (Food To Fork/F2F) de la Commission européenne2 vise à accélérer notre transition vers un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l'environnement.

Qu'est-ce que la stratégie "de la ferme à l'assiette" ? Quand a-t-elle été introduite ?

La stratégie F2F a été lancée le 20 mai 2020 et s'inscrit dans le cadre du Green Deal européen, qui est une feuille de route visant à guider l'Union européenne (UE) pour qu'elle devienne la première région climatiquement neutre d'ici à 2050. La stratégie F2F est une stratégie globale sur 10 ans visant à relever les défis de la production et de la consommation de nos aliments de manière équitable et durable en conciliant ce que nous mangeons avec la capacité de notre planète. Elle vise à réduire l'impact environnemental et climatique de la façon dont nous produisons et consommons les aliments, à garantir la sécurité alimentaire et la santé des citoyens par l'accès à des aliments suffisants, nutritifs et durables, et à préserver le caractère abordable des aliments tout en générant des rendements économiques plus équitables pour toutes les personnes impliquées dans la chaîne d'approvisionnement. C'est la première fois que l'Union européenne (UE) propose une approche aussi globale de la transition vers des systèmes alimentaires durables en prévoyant des mesures et des objectifs pour chaque étape de la chaîne alimentaire, de la production à la transformation, de la distribution à la consommation.2

Comment fonctionne la stratégie "de la ferme à l'assiette" ?

La stratégie F2F a six objectifs principaux2:

  • Assurer une production alimentaire durable ;
  • Assurer la sécurité alimentaire ;
  • Stimuler les pratiques durables dans les domaines de la transformation des aliments, de la vente en gros, de la vente au détail, de l'hôtellerie et des services alimentaires ;
  • Promouvoir une consommation alimentaire durable et faciliter le passage à des régimes alimentaires sains et durables ;
  • Réduire les pertes et le gaspillage des denrées alimentaires ;
  • Lutte contre la fraude alimentaire tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Pour permettre à l'UE d'atteindre ces objectifs généraux, la stratégie définit également une série de cibles concrètes à atteindre dans chaque domaine. Par exemple, d'ici à 2030, 25 % de la surface agricole totale doit être consacrée à l'agriculture biologique, l'utilisation de produits chimiques et de certains pesticides dans l'agriculture doit être réduite de 50 % et les ventes d'antimicrobiens destinés aux animaux d'élevage et à l'agriculture dans l'UE doivent être réduites de 50 %.

Le plan présente également plusieurs actions à entreprendre par la Commission européenne (CE) dans les années à venir pour permettre aux acteurs du système alimentaire d'atteindre ces objectifs. Par exemple, dans le domaine de la production alimentaire durable, la CE a établi un plan d'action pour inciter le secteur agricole à adopter des pratiques telles que la séquestration du carbone (capter et stocker le dioxyde de carbone de l'atmosphère afin qu'il ne contribue pas au réchauffement de l'atmosphère) et des méthodes agricoles favorisant la biodiversité. Afin de favoriser le passage à des régimes alimentaires sains et durables, la Commission proposera des règles et des cadres d'étiquetage des denrées alimentaires pour donner aux consommateurs les moyens de faire des choix alimentaires sains et durables. Pour réduire les pertes et le gaspillage de denrées alimentaires, ils proposeront une révision des règles de l'UE sur le marquage des dates (dates de péremption et de péremption) afin d'améliorer l'utilisation et la compréhension de ces étiquettes.

Ensemble, toutes les actions visent à faire du système alimentaire de l'UE une norme mondiale en matière de durabilité. D'ici à mi-2023, la stratégie sera revue pour voir si les actions entreprises sont suffisantes pour atteindre les objectifs ou si des actions supplémentaires sont nécessaires2 .

Que signifie la stratégie "Farm to Fork" pour l'avenir de l'alimentation en Europe ?

La stratégie F2F est une feuille de route ambitieuse vers un système alimentaire plus durable. Cependant, pour que la stratégie change vraiment la donne, plusieurs défis doivent être surmontés. Un défi majeur dans la mise en œuvre de la stratégie est que la Commission n'a pas encore clairement défini le concept et les principes généraux d'un système alimentaire durable. Sans une compréhension commune de ce concept multidimensionnel, il est difficile de formuler des objectifs cohérents, une approche systémique appropriée et des engagements concrets clairs dont ont besoin toutes les parties prenantes.3 La CE est en train d'élaborer une législation-cadre sur les systèmes alimentaires durables pour soutenir la mise en œuvre et vise à proposer ce cadre d'ici à la fin de 2023.

Un autre défi majeur est que la stratégie F2F fixe des objectifs clairs à atteindre d'ici à 2030 dans certains domaines (par exemple sur l'utilisation des pesticides et l'agriculture biologique) mais les objectifs sont moins concrets dans d'autres domaines. De même, certains objectifs visent une partie spécifique du système alimentaire sans tenir compte explicitement des conséquences potentielles sur d'autres parties du système alimentaire (par exemple, le fait de cibler 25 % des terres agricoles en production biologique aura également des répercussions sur la manutention post-récolte, la logistique, les plans d'affaires des différents acteurs du système alimentaire, la distribution, la vente au détail, etc.). Elle a également été critiquée pour ne pas avoir abordé des sujets tels que les techniques d'édition de gènes et la biotechnologie. En outre, des inquiétudes ont été soulevées quant au manque d'ambition des États membres pour traduire la stratégie F2F en législation, puis en plans d'action.4

La participation et l'engagement de toutes les parties prenantes, y compris les producteurs, les transformateurs, les détaillants et les consommateurs européens, sont essentiels à la réussite de la mise en œuvre de la stratégie et à l'instauration d'un véritable changement durable dans le système alimentaire européen. Étant donné qu'un grand nombre de mesures de mise en œuvre différentes devraient être achevées d'ici à 2024, il reste encore beaucoup de travail à faire. Un engagement fort de la part des États membres de l'UE, une coordination à plusieurs niveaux entre l'UE et les gouvernements des États membres, ainsi qu'une coopération inter- et intra-institutionnelle accrue seront nécessaires pour que la stratégie "de la ferme à l’assiette" de l'UE déploie tout son potentiel.

References

  1. Willett, W., Rockström, J., Loken, B., Springmann, M., Lang, T., Vermeulen, S., ... & Murray, C. J. (2019). Food in the Anthropocene: the EAT-Lancet Commission on healthy diets from sustainable food systems. The Lancet, 393(10170), 447-492.
  2. European Commission Communication COM/2020/381 (2020). Communication from the Commission to the European Parliament, the Council, the European Economic and Social Committee and the Committee of the Regions: A Farm to Fork Strategy for a fair, healthy an
  3. European Commission SCAR SWG Food Systems Policy Brief (2019) The added value of a Food Systems Approach in Research and Innovation. Luxembourg: Publications Office of the European Union.
  4. Schebesta, H., & Candel, J. J. L. (2020). Game-changing potential of the EU’s Farm to Fork Strategy. Nature Food, 1(10), 586–588.
  5. SAPEA, Science Advice for Policy by European Academies. (2020) A sustainable food system for the European Union. Berlin: SAPEA.